Le sport, ma meilleure drogue

blog-mode-rubrique-sport

Hello toi, hello vous ! Non, vous ne rêvez pas, c’est bien les premières lignes d’un article sur le sport. Le premier d’une longue série… Car, bonne nouvelle (ROULEMENT DE TAMBOUR) : je lance la rubrique « Faire du sport » !

Depuis plusieures semaines maintenant, le sport fait partie intégrante de ma vie. J’irais même jusqu’à dire que le sport à embelli ma vie. C’est la raison numéro 1 qui explique la phrase que je vous rabâche tout le temps « je me sens bien dans ma tête et dans mes baskets. »

Résumé : mon rapport avec le sport

Depuis que je suis petite, j’ai toujours été sportive. J’ai commencé par 3 années de natation, j’ai ensuite fait 2 ans de gymnastique pour faire comme mes copines de primaire. Je n’étais pas très doué c’était fun mais sans plus. Un jour en rentrant de l’école je me souviens avoir annoncé à mes parents  » je veux faire du Karaté ! »

C’est ainsi que j’ai commencé 13 années de sport de combat. Dès le premier entrainement, j’ai souhaité faire de la compétition, alors je ne vous raconte même pas les années qui ont suivies… Chaque début de saison, j’avais pour unique objectif « Les championnats de France (kumité)« , c’est en multipliant les sacrifices et les entrainements que j’ai réussi souvent haut la main et toujours en prenant un putain de plaisir.

Pour être honnête, j’ai eu une période ou ma vie ne rimait qu’avec ‘tatami’. Sans le karaté, je ne serais pas celle que je suis actuellement. En plus de l’esprit de compétition, ce sport m’a forgé un mental d’acier, m’a appris à me canaliser dans toutes circonstances et m’a inculqué des valeurs tel que le respect et l’objectivité.

Mais, le jour des études supérieures est venu, sorties à répétition entre copains, amourettes… Clairement, j’ai commencé à avoir d’autres centres d’intérêts que le sport. J’ai mis de côté le karaté, puis j’ai arrêté… 

Et,  les années suivantes je suis devenue une : feignante… 

Pourquoi j’ai repris le sport ? 

Cette année j’ai vécu des épisodes assez douloureux et même si maintenant ça me paraît être de la rigolade, je me souviens avoir cherché, puisé aux fonds de mes ressources pour trouver la force d’aller mieux…

Je me rappelle aussi d’un réveil ou j’avais le coeur, la gorge et le bid en vrac, un réveil ou je n’avais envie de rien… J’allais passer une matinée de plus dans mon lit à ressasser ! NON ! Ce matin là tout a changé, j’ai enfilé mes baskets et j’ai été courir. Les jours suivants, j’ai continué et j’ai trouvé 60% d’énergie et de positivité dans le sport.

Deux semaines plus tard, je prenais un abonnement à Neoness et depuis mon addiction au sport est  devenue une chaîne sans fin. Je pratique fitness et running entre trois et cinq fois par semaine, le tout en prenant un plaisir dingue.

Pourquoi je fais du sport ? 

Certainement pas pour avoir un corps de rêve, faire fondre tous les garçons et m’afficher en sous-vêtements sur Instagram > NON ! Ça n’est pas le but recherché, même si évidemment je dis pas non aux jolies courbes bien dessinées.

Je cherche avant tout à me vider l’esprit et à me retrouver seule face à moi même durant cet instant sportif. Quand je vais courir par exemple, j’apprécie d’avantage prendre l’air et entretenir un rapport avec la nature, plutôt que battre mes records de vitesse (bien que haha !)

Qu’importe la séance et le type de sport que je pratique, ce que j’aime par dessus toutes autres sensations c’est de me sentir légère, positive… Me sentir comme au monde des bisounours : bien, sereine et confiante.

Et la rubrique « Faire du sport » parlons-en !

Finalement, je ne suis pas qu’une blogueuse mode. Au delà de mes looks et mes coups de coeur pour les fringues, j’ai toujours envie de vous partager un peu plus… Oui, j’ai toujours envie d’aller plus loin, mais j’ai du mal à avoir confiance en moi et je me pose mille questions quand je fais quelque chose de différent.

Cette fois-ci, j’ai décidé de ne plus avoir peur, le sport me fait tellement de bien que je veux vous en parler au quotidien à travers plusieurs sujets :

  • Mes objectifs et mon évolution
  • Le bilan running / fitness
  • Bilan sur mes courses et parcours testés
  • Des conseils (loin d’être ceux d’une pro, mais qui peuvent motiver)
  • Mes tenues de sport préférées

Suivez toutes mes « publications sportives » sur Instagram avec le hashtag #ENBASKETSJUSTINE.

Blog mode

Headband > H&M – T-shirt > Primark – Short > Decath – Basket : Asics – Montre : POLAR M400 

oEBhiT

Et vous ? Je serais curieuse d’en savoir plus sur vos expériences et vos rapports avec le sport.

Est-ce que cela vous plait ? Comment voyez vous cette rubrique ?

Over-logo-2

Rendez-vous sur Hellocoton !
Justine Lourenço
J'ai 23 ans et après Metz et La Rochelle, je me suis installée à Lyon depuis un an. Je suis Social Media Manager en agence (ça doit être ça la raison du pourquoi je suis vachement sociable -rire-) ! Sociable, mais aussi très curieuse, férue de mode et de tendances. Le tout donne un mélange explosif qui commence par www.

5 Comments

  1. Toujours cette niaque, le mental, aller de l’avant… Que dire, c’est pas donné à tout le monde ! Le sport c’est toujours vouloir dépasser ses limites, chapeau bas, c’est donné à tout le monde! Alors je dis BRAVO Juju pour tes défis en tout genre :-)

  2. When I originally commented I appear to have clicked the -Notify me when new
    comments are added- checkbox and from now on whenever a comment is added
    I get four emails with the same comment. Is there a means you can remove me from that
    service? Many thanks!

  3. Je crois que ton article va me pousser à commencer le sport intensivement 😀 Hâte de voir de nouveaux articles concernant le sport ! Bonne continuation !!

  4. Tout pareil! Je ne fais pas principalement du sport pour mincir mais plutôt pour m’évader, pour me libérer de ce stress quotidien qui m’étouffe ! Et puis j’adore aller courir, voir du monde, la nature, les animaux.. Ca me fait du bien :)

    Bisous !

  5. ahhh le sport, c’est tellement plus qu’un simple moment de dépense ! ça apporte tellement d’un point de vue physique et mental qu’aujourd’hui je ne peux pas vivre sans. Dès que je réduis ma quantité de sport je me sens moins bien sur tous les plans.
    Alors à toutes et à tous, enfilez vos baskets vous verrez la vie autrement :)

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :